Sorcellerie…? A mi-chemin entre « Charmed » et le bûcher

Sorcellerie…?
Un mot galvaudé, adulé ou traîné dans la boue, mystifié
et bien souvent incompréhensible… 

L’autre jour, je suis tombée sur une publication Instagram de la très talentueuse écrivaine Hagel (si vous n’avez pas son Herbier des Sorcières, courrez vous le procurer, il est merveilleux) qui a récemment publié un article sur le sujet « La sorcière est-elle à la mode ? ». Je suis globalement du même avis que Hagel, même si je ne vois pas trop pourquoi on cantonnerait la « sorcellerie » et ce que beaucoup appelle une « Sorcière », uniquement aux femmes. Je connais des hommes qui sont tout aussi investis que les femmes et qui sont tout aussi puissants, voire d’avantage…

Mais là n’est pas le sujet, même si Hagel par son article, soulève le sujet fort intéressant des phénomènes de mode.

Non, à vrai dire je voulais surtout vous entretenir des termes de Sorcellerie, de sorcier/ère, de magie… qui me semblent particulièrement galvaudés et de plus en plus extirpés aux forceps de leur véritable nature (cela rejoignant et découlant peut être aussi du sujet traité dans l’article de Hagel ceci étant…). Je n’avais pas forcément prévu de lancer le blog avec ce sujet, mais cet article m’y a finalement incitée. Donc merci Hagel 😉

 

Calendrier Païen ©Sentulia
Grimoire et Calendrier Païen ©Sentulia

Sorcière ?! A mi-chemin entre « Ma sorcière bien aimée » et le bûcher

Amusez-vous à demander à votre entourage ou à une personne inconnue dans la rue, ce qu’évoque pour elle les mots de Sorcière et de Sorcellerie. Presque invariablement vous aurez probablement une réponse du style : une femme qui vole sur un balais, qui a un chat noir, qui s’agite autour d’un chaudron fumant (ça ce n’est pas tout à fait faux haha), qui fait bouger les objets, arrête le temps ou, pour les plus vindicatifs, qui fricote avec le Diable et lui a vendu son âme.

Pour 95% de ces personnes on remerciera les fictions de type Ma Sorcière bien-aimé, Charmed, Un amour de sorcière et autres films du même acabit… ainsi que les romans comme Harry Potter par exemple. Mais nous remercierons aussi les livres d’histoires et les livres religieux. Attention, quand je parle de livres « religieux » je veux dire par là des manuscrits rédigés par des ecclésiastiques du temps où, bien malheureusement, de nombreuses femmes avaient atterri sur le bûcher en vertu d’une pseudo liaison avec le Malin. J’ai un profond respect pour toutes les religions, toutes les croyances quelles qu’elles soient et ne me permettrai jamais de juger. Je parle ici d’une période révolue (vraiment ?), ou de nombreuses personnes vivaient dans la peur de l’autre, les conduisant à commettre des actes d’une extrême cruauté.

Quoi qu’il en soit, voilà à quoi ressemble la « Sorcellerie » dans la vision de beaucoup.

Autel d'Automne ¤ Mabon ©Sentulia
Autel d’Automne ¤ Mabon ©Sentulia

Au final… qu’en est-il vraiment ?

La Sorcellerie c’est quoi ? C’est l’intention, la concentration, la prière à la Terre Mère, aux Éléments, à différents formes d’Énergies… afin de leur demander leur aide, leur protection, leur soutien. Un(e) Sorcier(ère) aime et protège la Nature, la Faune, la Flore. Il la respecte, la soigne. Et tout comme l’équilibre est quelque chose de fondamental, la bienveillance offerte à la Nature sera toujours récompensée. Donnes et tu recevras, n’est pas une expression hasardeuse 🙂

Tout comme le Chrétien, le Juif ou le Musulman, le(a) Sorcier(ère) a ses propres rites, ses cérémonies, ses traditions. Et tout comme chaque croyant, chacun les respectera plus ou moins à la lettre, avec plus ou moins d’assiduité, selon le temps dont il dispose et la vie qu’il mène. Les Chrétiens du monde fêteront Noël, quant les Sorciers du monde se réjouiront pour Yule. Le Juif  priera Yahvé, quant les Sorciers en prieront les différentes formes, ramifications et enfants. Le Musulman honorera Allah par un jeun, quant le Sorcier préparera du vin et des gâteaux de Sabbat pour honorer la Nature et le Soleil.

Vous voyez, ceux que l’on nomme « Sorciers » ou bien « Païens », ne sont pas si éloignés de vous ni des autres.

Je vais apporter une précision qui me semble nécessaire, de par la merveilleuse capacité de la toile à faire naître un feu destructeur via un simple cure-dent… Mes propos n’engagent que moi, comme l’on dit. Je ne parle pas à la place de quelque communauté que ce soit. Ce que je dis est « ma » vérité, selon mon expérience et ce en quoi je crois. Libre à chacun d’y adhérer ou non 🙂 Mais, quoi qu’il en soit et sera, vos commentaires et échanges sur le sujet sont plus que bienvenus.

Passez une belle journée.

2 thoughts on “Sorcellerie…? A mi-chemin entre « Charmed » et le bûcher

Laisser un commentaire