Cercle Magique : mode d’emploi pour débutant(e)s

Tracer un Cercle magique
1 méthode parmi tant d’autres

Alors là… il y a autant de méthodes différentes que d’étoiles dans le ciel (ou pas loin…)
Alors si elle est loin d’être la meilleure (sans doute), ni gravée dans le marbre (c’est certain), au moins cette méthode (à mon sens) a-t-elle le mérite d’être très simple et ne fera pas peur aux débutants.
Parce qu’il y a 78 000 raisons et façons de tracer un cercle magique, je vais essayer d’être concise et simple pour ne pas vous perdre. Si ça ne vous semble pas clair n’hésitez pas à commenter ou m’envoyer un message.
Après, comme je l’ai expliqué dans l’article Ma vérité n’est pas ta vérité (et inversement), ceci est MA vision des choses. Je n’ai pas la science infuse et je fais les choses telles que je les ressens.
Je vous engage vivement à prendre des inspirations si vous en éprouvez le besoin mais, au final, faites comme vous le sentez vous Smile

Commençons par la base : le Cercle ça sert à quoi ?

Tracer un Cercle a pour vocation première de contenir l’énergie que vous allez déployer pendant votre rituel, centraliser vos intentions pour les renforcer, éviter qu’elles ne s’éparpillent dans tous les coins et empêcher les intrusions énergétiques extérieures (esprit, énergie brute, etc…).
Il n’y a pas besoin d’un Cercle Magique pour tout, cela dépend de ce que vous voulez faire. Si vous voulez juste méditer, pas besoin. Si vous voulez aller à la rencontre de votre Animal Totem, pas besoin non plus. Si vous préparez un rituel avec des intentions particulières (soigner quelqu’un ou le soulager, par exemple), là c’est plutôt conseillé d’en faire un.

On trace un Cercle avec quoi ?

Il y a plusieurs méthodes, en voici quelques unes :
  • Avec le doigt tout simplement, en vous concentrant pour utiliser votre index comme catalyseur de votre énergie.
  • Avec une baguette* (bois, métal, cristal…)
  • Avec un Athamé* (poignard ou petite dague)
  • A l’aide d’une substance volatile (farine, sel…)
  • Avec de la craie
  • Avec une corde, une ficelle, de la laine
Attention à la baguette et à l’Athamé dont le matériau doit être conducteur. S’il ne l’est pas, votre énergie ne sera pas envoyée vers le cercle et votre cercle ne servira donc… à rien.
Par exemple, si la poignée de votre Athamé est couverte de cuir, le cuir empêchera votre énergie de se diffuser dans la lame : ça ne sert à rien. Attention également aux cristaux que vous employez si vous en avez sur une baguette. Il y a de très jolies choses qui se trouvent sur internet ou dans des boutiques, mais il y a aussi beaucoup d’aberrations parmi ces jolies choses. Renseignez vous sur les cristaux incrustés d’abord. Sinon le cristal peut influencer votre cercle magique.

En pratique ça se passe comment ?

Préparez votre espace :
  1. On balaie son espace intérieur.
    Vous savez… le fameux cliché du balais ? Il a toujours été utilisé pour nettoyer le sol (comme vous nettoyez votre table avant de travailler, par exemple) et pour dissiper les énergies qui s’y trouvent.
  2. Vérifiez où se trouvent les points cardinaux : Nord, Sud, Est et Ouest.
    Placez un repaire en dehors du cercle que vous allez tracer, cela vous aidera à vous repérer. Quitte à faire des petits bouts de papier avec les directions inscrites, vous débutez vous avez tous les droits ! Essayez de préparer un espace de taille confortable pour être à l’aise (2m d’envergure c’est bien, si c’est possible bien sûr). Après faites comme vous le pouvez selon la taille de votre pièce, évidemment…
  3. Placez votre autel, vos objets, vos bougies, encens, cartes
    tout ce qui va vous servir à l’intérieur du Cercle. Soyez certain/e de n’avoir rien omis avant de commencer à le tracer.
    Il vous faudra également quatre objets importants : une bougie blanche ou quelque chose symbolisant le Feu (pour moi c’est un charbon d’une cérémonie du Feu par exemple), un bol d’eau, de l’encens (en résine ou en bâton, comme vous voulez) pour l’air ou tout autre qui le symbolise et de la terre (une plante ça marche aussi, ou du bois…). Placez les sur votre autel.
Tracez votre Cercle Magique :
  1. Tracez le Cercle Magique avec le moyen que vous avez choisi.
    Là plusieurs écoles, donc je vous donnerai la mienne. Si je trace un Cercle pour plusieurs personnes, je répète en boucle « Par ce Cercle je protège ceux qui me sont chers » jusqu’à ce que le Cercle soit bouclé.
    Si je suis seule ça sera plutôt quelque chose du style « Par ce Cercle, je canalise et me protège du monde extérieur« . « Du style » parce que ça change, ce n’est pas toujours pareil, je fais selon l’inspiration du moment.
    Vous pouvez le penser ou le dire à voix haute, peu importe tant que vous êtes bien concentré/e sur ce que vous faites.
    Idem, différentes écoles s’opposent entre ceux qui disent qu’il faut commencer le Cercle Magique au Nord, d’autres à l’Est, qu’il faut le tracer dans le sens des aiguilles d’une montre, qu’il faut le faire trois fois, etc etc… Moi je vous dis : faites comme vous le sentez !
  2. Une fois votre Cercle Magique tracé vous allez le sceller en remerciant les Points Cardinaux et en leur demandant de veiller sur vous jusqu’à la conclusion de votre rituel.
    Là aussi, même combat que pour le tracé, certains vous diront qu’il faut commencer par l’Est, d’autre l’Ouest, qu’il faut tourner dans un sens ou dans l’autre, sur un pied ou en jetant des paillettes. Là encore : faites comme vous le sentez.
    Votre demande de protection peut être toute simple, comme par exemple « Salut à toi, Gardien du Sud. Merci de m’accorder ta protection pendant la durée de mon travail« . C’est tout bête et vous répétez cela pour chaque Point Cardinal en vous positionnant correctement face à votre petit bout de papier préalablement posé par terre à l’extérieur du Cercle.
Brisez votre Cercle :
Une chose très importante est que vous devez à nouveau remercier et briser votre Cercle de protection une fois que vous avez terminé votre travail.
On ne sort pas d’un Cercle n’importe comment. Pourquoi ?
Imaginez que vous avez rempli un ballon d’eau. Si vous le lâchez d’un coup à plusieurs mètres de hauteur sur le sol… vous voyez un peu le résultat qui se profile ? Alors que si vous le laissez se vider doucement dans l’évier…
C’est pareil pour le Cercle. Vous devez « dire au revoir » correctement et ne pas tout exploser comme un/e bourrin/e Laughing
Ce n’est pas compliqué. Prononcez simplement quelque chose comme « Mon travail s’achève. Je remercie pour la protection apportée et je renvoie ce qui doit être renvoyé« . Vous balayez votre farine, nettoyez votre craie, ramassez votre laine ou rangez simplement votre petit matériel si vous avez tracé le Cercle au doigt ou à l’Athamé.

Les choses à ne pas oublier

  • Une fois le Cercle tracé, on n’en sort plus jusqu’à la fin de l’acte magique, vous l’avez compris. Donc prenez garde à ne rien oublier et faites attention si vous vous déplacez dans votre Cercle et qu’il n’est pas très grand. Si avant de commencer, vous vous rendez compte que vous avez oublié quelque chose dont vous ne pouvez vous passer, brisez le Cercle Magique comme expliqué et recommencez depuis le début (tout).
  • On n’utilise JAMAIS de sel en extérieur. Le sel est corrosif et malmène la terre, les plantes, les arbres… je ne suis pas pour son utilisation à l’intérieur non plus ceci étant. Car lorsque vous utilisez un matériau de la sorte (farine idem) il est considéré comme « utilisé » et doit donc être jeté après votre rituel. Donc ça fait une grosse quantité de sel à jeter et qui va où…? :/ utiliser le sel pour un usage précis dans un rituel oui, mais pour tracer un Cercle Magique en entier non. Encore une fois ce n’est que mon avis.

Y a des trucs bizarres dans ta méthode Shocked

Et vi. Pour ceux qui s’y connaissent davantage, ou ceux qui ont déjà farfouillé dans les livres ou sur le net, je m’explique sur certaines choses.

Pourquoi je ne vous fais pas consacrer le Cercle par les éléments ?
Parce que selon les pratiques, les dogmes, religions et j’en passe, les correspondances éléments/points cardinaux ne sont pas les mêmes. Vous débutez, donc j’ai envie de vous dire de ne pas rentrer dans quelque chose de trop prise de tête (et potentiellement anxiogène si vous craignez de vous tromper) et de vous adresser uniquement aux Points Cardinaux.
Parce que vous avez la certitude de leurs emplacements et, ne vous inquiétez pas, si vous mettez une bonne intention les Guides qui se trouvent « derrière » ces directions savent très bien à qui s’adresse la demande de protection Wink .
Il ne faut cependant pas oublier les Eléments, c’est pour cela que je vous les fais mettre sur votre autel, de sorte à ce qu’ils soient représentés. Certains disent que la consécration et fermeture du Cercle ne peut pas se faire sans « invoquer » les éléments. Bah moi je vous dis : n’importe quoi Laughing

Pas de second Cercle ?
Du tout 😉  Je m’adresse à celles et ceux qui pataugent un peu (ou beaucoup) dans l’inconnu le plus total.
Le second Cercle, tout comme l’invocation des Éléments et/ou des Gardiens des Tours de Garde (ou toute autre appellation selon les pratiques), sont pour invoquer/conjurer des entités. Donc il est évident que je ne parle absolument pas de ça ici. On n’est clairement pas sur le même niveau de pratique et de dangerosité.

Fauché(e)s ? L’Astuce de la Boussole !

Pas évident de connaitre les directions quand le ciel est voilé ou que c’est la Nouvelle Lune (ou qu’on a le sens de l’orientation d’une porte). Téléchargez une appli gratuite de boussole pour votre téléphone et le tour est joué. Sorciers/es modernes ! Laughing
20

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.